Pourquoi le Maroc est cité en exemple au COP21

La conférence internationale de Paris sur le climat Cop21 a démarré ce matin du 30 novembre 2015 et se tiendra jusqu’au 11 décembre 2015. Organisée au Parc des expositions de Paris – le Bourget, elle réunit près de 150 chefs d’Etats dans le but de décider des mesures à mettre en place pour limiter le réchauffement climatique en dessous de °C.

Dans le cadre de la conférence, l’organisation du Cop21 fait un bilan sur les impacts écologique de chacun des pays du monde. Cette année, 4 pays ont été distingués comme étant les plus écologiques du monde : le Maroc, le Costa Rica, l’Ethiopie et le Bhoutan. Pour arriver à émettre ensemble moins de 0,5% de gaz à effet de serre, chacun des pays a une stratégie et des atouts différents.

Les efforts du Maroc sont cristallisés dans la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD), qui regroupe les actions à mener dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays. L’objectif du Maroc est de faire baisser ces émissions entre 13% et 32% d’ici à 2030. La SNDD est fondée sur les investissements massifs du Maroc pour le développement des énergies renouvelables, dont Noor, la plus grande centrale solaire du monde est le parfait exemple. Le Maroc vise à atteindre 50% de puissance électrique installée à partir de sources renouvelables en 2025. Cette distinction est de bonne augure pour le Maroc qui accueillera la Cop22 en novembre 2016.

La réussite du Costa Rica repose sur la préservation d’une biodiversité riche, sur la volonté de devenir neutre en carbone et à limiter sa consommation d’énergie. L’Ethiopie ne possédant pas de pétrole ou de gaz naturel, son caractère modèle vient de son exploitation des énergie hydrauliques (le pays construit un important barrage sur un affluent du Nil) et éoliennes. Le Bhoutan enfin, est composé à 70% de forêts et se distingue grâce à un développement économique limité, le pays ayant fait le choix du BIB (Bonheur Intérieur Brut), plutôt que du PIB.

Commentaires