Le merveilleux périple de Omar Seffar (vidéo)

Omar Seffar a réalisé ce que pour beaucoup est un rêve inaccessible : le tour du monde. En huit mois, il a traversé 5 continents et 12 pays. De ce merveilleux périple, il ressort une vidéo qui fait rêver tout amateur d’évasion. The Rabat Tribune a posé ses questions à Omar pour vous.

Pourquoi avoir décidé de faire le tour du monde ?

J’ai toujours été passionné par le voyage, par la découverte des autres cultures, j’aime aussi pratiquer d’autres langues. Le voyage est pour moi le milieu où je me retrouve le plus, où je suis le plus dans mon élément. Je n’ai pas seulement voulu faire un long voyage, mais j’ai aussi choisi de faire ce voyage seul. Et contrairement à ce que l’on à tendance à croire, voyager en solo, être livré à soi même permet de faire des rencontres plus facilement, plus naturellement. J’ai eu l’occasion de faire d’autres voyages étant plus jeune, ce qui m’a encouragé à continuer une fois que j’étais plus indépendant.

Quel a été l’élément déclencheur, le déclic qui t’a motivé ?

A vrai dire, il n’y a pas eu un seul déclic, mais plusieurs événements qui m’ont poussé à tenter l’aventure. Ma passion pour le voyage dans un premier temps. Ensuite, c’est ce role de membre actif au sein d’une association pour étudiants étrangers, basée à Bordeaux. J’y ai côtoyé beaucoup d’étrangers, dont je m’occupais depuis l’arrivée jusqu’au départ. J’avais beaucoup accroché avec cet environnement international, différentes cultures, langues. Leur rencontre m’a beaucoup apporté. Enfin, en septembre 2014, je fais la connaissance de Christophe, un Tahitien d’origine, dont la famille est basée en Nouvelle-Calédonie. Il me propose un stage sur Nouméa, et là, je me dis : « fonces, c’est la première étape d’un long voyage ».

 

Que dirais-tu que ce voyage t’a appris ?

Tellement de qualités qu’offre le voyage, sur la connaissance de soi même, le coté relationnel, spirituel … Des conclusions que je n’aurais pas pu atteindre sans cette expérience. Le voyage m’a appris la simplicité, le partage, la modestie, l’ouverture d’esprit, le respect, le sens des priorités, la sensibilité écologique… La réalisation de ce rêve me donne une ambition encore plus forte, je suis désormais convaincu que rien n’est impossible et que si l’engagement y est, alors chaque chose est réalisable. C’est désormais avec cet état esprit que je me lève chaque matin.

 

Quels conseils donnerais tu à celles et ceux qui pensent vivre une aventure similaire ?

J’ai un message à faire passer à chaque personne, voyagez, explorez car il y’a tellement de choses à voir, des choses dont on ignore même l’existence, tellement de belles rencontres à faire qu’il serait dommage de s’en priver. Depuis que la vidéo a été postée, je reçois beaucoup de questions, de la part de jeunes marocains, très ambitieux. Je répond à leurs questions avec grand plaisir car je tiens absolument à ce que nos jeunes aient des expériences semblables. Je suis aussi très content car ayant été inspiré par d’autres voyageurs (Alex Chacon …), j’ai voulu partager mon expérience pour inspirer d’autres personnes, qui elles feront la même chose un jour je l’espère. C’était le but de ma vidéo.

 

Comment as tu financé cette aventure ?

J’ai financé mon voyages grâce à différentes sources, j’ai d’abord fait quelques économies sur l’année précédant mon voyage, l’aide de mes parents et une bourse étudiante que j’ai reçue. J’ai aussi fait quelques jobs pendant mon voyage, entraineur de tennis lors de mon passage à Séoul, où j’ai joué quelques tournois dans lesquels j’ai réalisé de bons résultats (Scène 3:58min) . Ce qui me faisait quelques KRW en plus.

 

Si tu ne devais retenir qu’une rencontre de ce voyage, quelle serait elle ?

L’anecdote qui m’as marqué le plus vient de mon passage en Indonésie. Un jour de ramadan, pendant que je visitais « Ulun Danu Bratan Temple », j’ai abordé un local, qui péchait dans le lac, en compagnie de ses enfants. Il m’a expliqué qu’il le faisait simplement par passion, mais qu’il gagnait sa vie en cultivant des fraises, sur le haut de la montagne. En faisant plus ample connaissance, « Omar » de son prénom :), m’invite à prendre le Ftour en compagnie de sa famille, et me fait visiter par la meme occasion son champ de fraise. J’ai été impressionné par l’hospitalité de cette famille à mon égard, par leur éducation, par leur savoir-vivre. Ils étaient très cultivés, sachant qu’ils vivaient dans la montagne, dépourvus de tous moyens de communication.
Une ambiance bon enfant régnait pendant ce repas, beaucoup de bonheur. Une vrai leçon de vie m’a été inculquée. (Scène 5:00min).

 

Sur ta vidéo, on voit que tu t’es fait beaucoup d’amis, quelle est ta technique pour aborder les inconnus ?

Je ne réfléchissais par trop, je fonçais, après tout je ne perdais rien. Je me disais qu’il y’avait une leçon à tirer de chaque expérience. Dès que j’avais une idée, ou que je voulais aborder quelqu’un je le faisais naturellement, sans me poser trop de questions. Il m’est arrivé à quelques reprises de tomber sur des interlocuteurs qui n’abordaient pas l’inconnu (clin d’oeil aux Coréens). Mais ça m’amusait avec le temps car j’ai appris que ça faisait aussi partie des voyages solo et que je devais m’adapter à chaque culture.

 

Quel itinéraire as tu suivi ?
  • Décembre 2014, depart en Espagne pour quelques jours, à partir de la France. Retour sur Paris, et direction La Nouvelle-Calédonie (2 escales : Amsterdam et Kyoto ).
  • A partir de Nouméa, je fait plusieurs voyages dont L’ile des pins, les Iles loyauté, et le Vanuatu (Port Vila).
  • Je quitte ensuite la Nouvelle Calédonie, pour la Corée (Escale à Tokyo).
  • J’effectue ensuite la plupart de mes voyages à partir de Seoul, d’abord Busan, puis Hong Kong et Macau.
  • Je quitte la Corée, direction L’Indonésie ( Escale à Kuala Lumpur).
  • Je fais ensuite Bali, puis l’ile Java.
  • Retour sur Bali, direction le Cambodge (Siem Reap et Phnom Penh). Enfin la dernière étape est le Vietnam (Ho-Chi-Minh).
  • Direction la France (Paris, Bordeaux) et enfin le Maroc (Casablanca), on retrouve aussi quelques scènes au nord du Maroc.
  • Les « E.U (2014) » comme indiqué dans la légende de la video ne faisaient pas partie du même voyage, j’y suis allé quelques mois avant mon départ.

Ci-dessous, la vidéo :

The World Is Yours – 8 Months, 5 Continents, 12 Countries (WATCH IN HD).The most exciting year of traveling and adventure around the World in 5 minutes.Includes scenes from Cambodia, Vanuatu, South Korea, Hong Kong, New Caledonia, Vietnam, Spain, Macau, Indonesia, Morocco, France and United States (2014).The world is vast and full of opportunities. So get out of your comfort zone. Appreciate the small things God gave us, travelling is the best education you can have. LIKE and SHARE if the video was enjoyable and feel free to ask me if you have any question.

Posted by Omar Seffar on Sunday, December 6, 2015

 

 

Commentaires