Pourquoi l’Essec s’installe à Rabat

Bonne nouvelle, l’école de commerce internationale d’origine française Essec (École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales) s’installe à Rabat. Pour son implantation marocaine, l’Essec (deuxième école de commerce en France et troisième en Europe d’après le Financial Times) a choisi de s’associer à Prestigia. Cette dernière s’engagera le vendredi 13 novembre prochain sur un partenariat stratégique visant à fournir à l’école un campus marocain près de la plage des Nations à Rabat.

Le campus de Rabat sera la seconde implantation internationale de l’Essec, après Singapour (et avant probablement le Mexique et l’Ile Maurice). Ce choix stratégique de l’international est commun à beaucoup d’écoles de commerce européennes et internationales. Il s’explique par la recherche d’un nouveau business model. En effet, les ressources financières des écoles tendent à baisser, du fait notamment de la diminution des contributions des chambres de commerces auxquelles elles sont historiquement rattachées. De plus, les écoles opèrent dans un marché qui est proche de la saturation, du fait de la multiplication des classes préparatoires (de nombreuses écoles ne font pas le plein d’étudiants).

Pour se réinventer, les écoles visent sur les viviers d’étudiants internationaux qu’ils forment sur place. Dans cette optique, le Maroc est un choix naturel aux vues de la taille de la communauté estudiantine marocaine en France (plus de 30 000 étudiants, en première position devant les étudiants chinois et algériens). C’est ainsi qu’avant l’Essec Rabat, l’EM avait annoncé son nouveau campus de Casablanca.

Cette stratégie d’internationalisation des écoles a des visées sur le long-terme pour les écoles. A plus court terme, les écoles se tournent vers d’autres sources de revenus plus immédiates : la formation continue, le fundraising et la hausse des frais de scolarité.

Commentaires