Dossier startups: Sheaply, le voyage communautaire lucratif

Sheaply offre un service de livraison de colis en mettant en relation les clients avec des voyageurs. L’idée est simple: des voyageurs mettent à disposition (contre rémunération et via le site www.sheaply.com) de l’espace valise pour des personnes qui ont besoin de transporter des documents ou des objets (http://youtu.be/MEgNScH0Tgg). L’idée séduit : Sheaply a remporté le Pitch Lab (concours de pitching du New Work Lab) et est arrivée en demi finale du concours international américain GIST Tech-I.

Le projet Sheaply est porté par deux anciens étudiants marocains en France : Yassine Zyad et Hicham Zarrouky qui en ont eu l’idée après avoir souffert des difficultés logistiques à transporter leurs documents administratifs et autres pâtisseries d’un côté à l’autre de la méditerranée. L’atout principal de Sheaply est que le service se veut jusqu’à 60% moins cher que les offres existantes. En outre, les revenus du transport vont dans la poche des voyageurs qui rentabilisent ainsi une partie de leur voyage (vs. celles des multinationales Fedex ou Chronopost).

Cependant, Sheaply fait face à un risque de sécurité important qui, s’il n’est pas adressé rapidement, pourrait mettre en danger la réussite du projet. Par exemple : comment les utilisateurs peuvent s’assurer que leur colis arrivera en bon état à bon port ? Comment le voyageur peut il s’assurer qu’on ne lui a pas donné un objet illégal à transporter ?

Pourvu que Sheaply apporte des réponses à ces risques (ce qui a déjà commencé à être fait à travers notamment un partenariat avec G4S), nul doute que le service pourrait connaîtra un succès intéressant. Surtout si Sheaply arrive à conquérir son marché naturel des étudiants marocains en France (régulièrement 2ème communauté étudiante étrangère en France en nombre d’étudiants).

http://www.sheaply.com

Commentaires